Publicaciones

Rapport de l’atelier de formation sur l’approche PICSA

Publicado en
 

La vulnérabilité des moyens de subsistance de la population locale reste de nature structurelle,
et nécessite une solution politique, économique voire socio-culturelle pour améliorer la
résilience de leurs ressources naturelles de base face aux effets des changements climatiques et
construire une conscientisation sur les meilleures pratiques, à la fois parmi les décideurs
politiques, les collectivités et les populations locales. Il est donc important d'intervenir avec des
mesures d'adaptation répondant aux besoins des producteurs pour promouvoir la résilience
afin d’atténuer les impacts des changements climatiques. Pour relever ces défis, le renforcement
de la capacité des institutions locales, les Organisation non gouvernementale (ONGs) et des
communautés locales s’avère indispensable. D’où le besoin d’une approche holistique
(technologies climato-intelligentes) pour gérer les contraintes de production en tenant compte
des risques climatiques.
C’est pour remédier à certaines de ces contraintes que l’Agence belge de développement
(ENABEL) et le Centre Mondial de l’Agroforesterie (ICRAF) ont convenu de la mise en œuvre
d’un projet de 18 mois nommé « Renforcement de capacité des pasteurs et agropasteurs sur
les Plateformes d’Innovation et la Valorisation de l’Information Climatique (PVIC). L’objectif
général du projet consiste à renforcer la capacité technique des formateurs et producteurs
leaders dans le cadre du projet d’Intervention Renforcement des Capacités des institutions et
acteurs de la Région de Koulikoro pour accélérer l’adoption de l’agriculture climato-intelligente
(ACI) et l’amélioration de la résilience des pasteurs et agropasteurs aux effets des changements
climatiques. En effet, ENABEL Mali intervient dans la région de Koulikoro, une région située
au Centre Ouest du Mali et peuplée de 2.418.305 d’habitants répartis dans 108 communes dont
3 urbaines et 7 cercles (Banamba, Dioïla, Kangaba, Kati, Kolokani, Koulikoro et Nara).
La région de Koulikoro, à l’instar de toutes les autres régions du Mali, est extrêmement
dépendante de l’agriculture, l’élevage, l’exploitation forestière, la pêche et la chasse. Ce mode
de vie, déjà confrontée à la diminution et à la dégradation des terres due à la pression
démographique et à l’appauvrissement des sols, associé à une variabilité climatique expose les
pasteurs et agropasteurs aux risques climatiques. Autrement dit, l’économie de la région est fortement tributaire des performances du secteur agricole, qui est particulièrement sensible aux
variations climatiques, et á la dégradation des ressources naturelles. La résilience de la
population dans la région dépendra d’une adaptation efficace au changement climatique.
Ainsi, le projet PVIC issu d’un partenariat entre le Centre International de recherche en
Agroforesterie (ICRAF) et la Représentation Enabel au Mali est envisagé dans le domaine de
la recherche action sur le changement climatique.
Le projet vise spécifiquement à :
§ Renforcer les capacités des parties prenantes (services techniques déconcentrés,
organisations non gouvernementales et organisations de la société civile) sur la notion,
la mise en place, et la gestion des plateformes multi-acteurs d’innovation pour améliorer
l’adaptation des populations et l’atténuation au changement climatique dans la Région
de Koulikoro ;
§ Améliorer l’accès et l’utilisation de l’information climatique par les pasteurs et
agropasteurs pour renforcer la résilience de leurs systèmes de production à travers la valorisation, la promotion de l’information climatique et des technologies intelligentes
face au climat.
§ Renforcer la capacité des acteurs sur les techniques de production de fourrage et les
pratiques agroforestières intégrées dans le système de production.

Citación

Samake O, Dembélé C, Bayala J. 2020. Rapport de l’atelier de formation sur l’approche PICSA. Workshop report. Fana, Mali: CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS).