Mise à l’échelle de l’utilisation de l’information climatique: Comment CCAFS a inspiré un projet de développement rural au Burkina

Egalement disponible en English
CCAFS, avec son projet Service d'Informations Climatiques, a inspiré le projet VALPAPE dans l'Est du Burkina. Photo: Bouba Traoré
(afficher l'original)
mar 7, 2018

par

Dansira Dembele (CCAFS West Africa) and Alexis Kabore (CORADE)

Au Burkina Faso, le Programme VALPAPE qui œuvre pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des ménages ruraux s’est inspiré d’un projet pilote du CCAFS en Afrique de l’Ouest pour promouvoir la diffusion et l’utilisation de l’information climatique.

Le Programme Valorisation du Potentiel Agropastoral dans l'Est (VALPAPE) a pour but d’œuvrer à l’amélioration de la sécurité alimentaire dans la région de l’Est par un accroissement et une sécurisation des revenus des producteurs et productrices agropastoraux. Il est financé par la Coopération suisse.

Consciente que les producteurs agricoles et les éleveurs sont vulnérables aux effets du changement climatique, le Consortium ACCORD, constitué d’ACADE Suisse et de CORADE Burkina, agence d’exécution du programme, a décidé de s’inspirer de l’expérience du CCAFS en la matière pour développer une composante dédiée à l’utilisation et à la diffusion de l’information climatique. Ce, pour que cet objectif soit maximisé avec des bénéficiaires aguerris à l’utilisation de l’information météorologique et climatique.

Ce programme, actuellement en cours dans la région de l’Est burkinabé, a mis a profit les connaissances acquises du projet pilote «Services d'Informations climatiques pour l’Afrique de l'Ouest» initié et implémenté par CCAFS en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est de 2012 à 2015. Ledit projet pilote avait pour but de rendre l'agriculture plus résiliente aux impacts d'un climat variable et changeant. L'information climatique, diffusée auprès des agriculteurs aide ceux-ci à mieux gérer les risques climatique, à tirer le meilleur parti des conditions climatiques qui leur sont favorables tout en protégeant leurs moyens de subsistance .

En Afrique de l’Ouest le projet «Services d'Informations climatiques pour l’Afrique de l'Ouest», en collaboration avec les services de météorologie, les stations radiophoniques, les sociétés de téléphonie mobile a su faire ses preuves au Burkina Faso, au Sénégal, au Ghana, au Niger et au Mali. 

Dans la province du Yatenga (Burkina Faso), la Voix du Paysan, station radio basée dans la ville de Ouahigouya a servi de relais à la diffusion de l’information climatique. Au Ghana, l’entreprise de téléphonie privée ESOKO a joué ce rôle tandis qu’au Sénégal, l’Union des Radios Associatives et Communautaires  (URAC) continue, depuis lors, à fournir l’information de façon régulière à plus de 7 millions de cultivateurs Sénégalais.

Comment CCAFS a « inspiré » le projet VALPAPE ? 

Chargée d’évaluer le projet « Services climatiques pour l’Afrique » qui avait tiré à sa fin, dans les cinq pays pilotes du CCAFS en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Ghana, Mali, Niger, Sénégal), l’agence CORADE a su apprendre des acquis de "Services d'Informations climatiques pour l’Afrique de l'Ouest" avant de comprendre l’importance de l’information climatique pour les bénéficiaires du Programme VALPAPE dont elle assure l’exécution avec ACADE.

L'agence CORADE a, par la suite, organisé un voyage d'études auprès du Village Climato-Intelligent (CSV) de Tibtenga au Burkina Faso. La mission était constituée d’un groupe d’une vingtaine de personnes issues des collectivités locales, des services de l’agriculture, des associations de producteurs agricoles, du service national de vulgarisation et de la recherche agricole. La même mission s'est, ensuite, rendue dans le CSV de Cinzana au Mali. Les participants au voyage ont ainsi eu l'occasion de se familiariser avec les spécificités du projet pilote directement auprès des bénéficiaires, autres parties prenantes et intervenant. 

Forts de cette expérience, la composante information climatique du projet VALPAPE a pu être développée selon les réalités des provinces de la Tapoa, de la Gnagna et du Gourma dans la région de l’Est du Burkina Faso; qui; par ailleurs est la plus grande zone agro-sylvo-pastorale faunique du pays.

Regardez la vidéo du Programme VALPAPE inspiré du projet pilote du CCAFS Services d'Informations climatiques pour l’Afrique de l'Ouest

Actuellement le dispositif d’appui à l’utilisation de l’information climatique mis en place dans le cadre de VALPAPE, est un succès et la Direction Régionale de l’agriculture a plaidé pour son renforcement par le second Programme national du Secteur Rural (PNSRII).

L’information climatique sert à accroitre et à sécuriser les moyens d’existence des producteurs agropastoraux. Grâce à l’utilisation des informations qui leur sont transmises, les producteurs parviennent à orienter leurs opérations culturales," explique Adama Yerbanga, technicien de l’agriculture.

Les agriculteurs et des éleveurs témoignent de leur satisfaction et expliquent qu’ils reçoivent l’information par le le canal de la radio. Dans le cadre de VALPAPE ces informations sont obtenues grâce à une collaboration entre les services de météorologie, les services d’encadrement agricoles et les radios de proximité. De façon journalière et même hebdomadaire, les prévisions météorologiques sont diffusées à des heures ponctuelles par des stations radiophoniques locales.

Les petits producteurs agricoles et éleveurs de la région montrent un besoin et une réelle motivation pour la pérennisation du projet pour une meilleure prise de décisions liées à leurs moyens d’existence.

Avec ses projets pilotes, CCAFS a su démontrer la pertinence de ses actions en faveur d’une agriculture mieux adaptée au changement climatique.

La réplication/mise à l’échelle du projet « Services d'Informations Climatiques pour l’Afrique de l'Ouest» par le Programme VALPAPE marque une avancée vers une mise à l’échelle de l’utilisation et la diffusion des services climatiques pour la facilitation de la prise de décisions des agriculteurs dans un contexte de conditions climatiques et météorologiques difficiles.