Niger : Une Assistance Technique au Ministère de l’Environnement pour un développement agricole durable

Egalement disponible en English
Le projet d'Assistance Technique appuiera le MEDD du Niger à combiner des actions de terrains répondant aux préoccupations en matière de résilience des systèmes de production alimentaire aux risques climatiques. Photo: Dansira Dembélé (CCAFS)
(afficher l'original)
mar 14, 2018

par

Dansira Dembélé (CCAFS West Africa)

Renforcer les capacités des acteurs nationaux à intégrer l’Agriculture intelligente face au climat dans le cadre du projet d’appui à la résilience climatique pour un développement agricole durable, tel est l’objectif principal du projet d’Assistance Technique au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable du Niger exécuté par le CCAFS. 

Le CCAFS, en collaboration avec le ministère de l’environnement du Niger (MEDD), a organisé un atelier de lancement du projet Assistance Technique long-terme au Ministère de l’Environnement et Développement du Niger (AT-MEDD) dans le cadre du projet d’Appui à la Résilience au Changement Climatique (PARC-DAD). L’événement a eu lieu à Niamey le 14 février 2018 au Centre National pour l’Environnement et le Développement Durable (CNEDD).

L’objectif de l’atelier était  d’informer les parties impliquées dans la mise en œuvre du PARC-DAD du rôle et de la mission de l’AT-MEDD ainsi qu’à informer l’AT- MEDD de l’état de mise en œuvre des activités du PARC-DAD.

Le projet AT-MEDD, de façon spécifique, appuiera le MEDD dans la mise en œuvre des projets et des actions de renforcement des productions agro-sylvo-pastorales et de gestion durable des terres et des écosystèmes dans une optique de résilience accrue au changement et aux risques climatiques, et dans le respect des principes d’égalité des genres. De même, renforcera-t-elle les capacités des services déconcentrés du MEDD, des acteurs régionaux et locaux en agriculture intelligente face au climat (AIC). L’AT-MEDD aura aussi comme objectif à atteindre le renforcement des capacités techniques du MEDD en matière de coordination et de suivi des actions terrains du PARC-DAD.

L’atelier a enregistré la participation des six organisations et institutions impliquées dans la mise en œuvre des projets terrains du  PARC-DAD : (ICRISAT, LWR, COOPI, Eau-Vive, Conemund, CISV) ainsi que celle de l’Assistance Technique au CNEDD (AT-CNEDD), assurée par le bureau d’études CA17 International. L’AT-CNEDD a pour objectif global d’appuyer le CNEDD à assurer une meilleure coordination et un meilleur suivi des initiatives sur les changements climatiques, la lutte contre la désertification et la gestion de la biodiversité du PARC-DAD.

Regardez la vidéo du lancement officiel du projet d'Assistance Technique au Ministère de l'Environnement et du Développement Durable du Niger 

Le vif espoir du Niger pour le projet PARC-DAD

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général du MEDD, Colonel Bila Maina, a exprimé sa satisfaction au vu de l’installation effective de AT-MEDD tout en soulignant que le PARC-DAD constitue un appui important au Gouvernement Nigérien dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de changement climatique. Le Secrétaire Général a aussi formulé l’espoir qu’il fonde en l’AT-MEDD pour le perfectionnement du PARC-DAD afin d’améliorer les conditions de vie des populations rurales ciblées ainsi que pour l’atteinte des objectifs visés par l’Initiative 3N.

M. Enrique de Loma-Ossorio Friend, Chef de la Section Développement Rural et Sécurité Alimentaire de la Délégation de l’Union Européenne au Niger a, quant à lui, fait un rappel historique du projet PARC-DAD : «L’idée du PARC-DAD est partie d’une initiative globale lancée par la Commission de l’Union Européenne pour le changement climatique qui est l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique. Cette initiative est actuellement en cours de promotion dans le monde entier». M. Friend a rappelé l’espoir de la Délégation porte pour la réussite du PARC-DAD.

Le Directeur Pays de l’ICRISAT au Niger, Dr Malick Bâ, dans son intervention, a rappelé aux participants la genèse du programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) et ses domaines d’intervention. Aux participants, il a également fait cas de certaines activités menées au Niger par le CCAFS, notamment le Village Climato-Intelligent de Kampa Zarma et la signature prochaine d’un partenariat avec le projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC). 

Des discussions pour une synergie d’actions effective

L’atelier a été une occasion propice pour les deux Assistances Techniques  (celle au MEDD et celle au CNEDD) et la coordination du PARC-DADde s’informer mutuellement sur les actions en cours et futures.

L’AT-CNEDD a pour objectif d’assurer une meilleure coordination et un meilleur suivi des initiatives sur les changements climatiques, la lutte contre la désertification et la gestion de la biodiversité.

L’atelier de lancement de l’AT-MEDD et la participation des parties prenantes au projet a servi de cadre d’encouragement pour une synergie effective et de complémentarité pour l’atteinte des objectifs visés.

Les synergies potentielles de l’AT-MEDD avec l’AT-CNEDD portent sur la redynamisation de la plateforme de dialogue Science-politique C-CASA Niger, le renforcement de capacité des acteurs du MEDD et la mise en œuvre d’un système opérationnel de suivi-évaluation des initiatives liées aux engagements sur le changement des activités du PARC-DAD.

Le PARC-DAD a vu le jour dans le cadre de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique lancé par l’Union Européenne en vue d’aider les pays en développement et les petits États insulaires en développement à s’adapter au changement climatique. Ainsi, ont été mis sur pied des programmes spécifiques à chaque région et à chaque pays.

Le Niger est durement éprouvé par les effets négatifs au changement climatiques. Ce facteur affecte la production agricole et donc la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une préoccupation majeure pour la population et le  gouvernement.

L’intervention du PARC-DAD combine des actions de terrains répondant aux préoccupations du gouvernement en matière de résilience des systèmes de production alimentaire aux risques climatiques. CCAFS à travers cette assistance au MEDD, dans le cadre du PARC-DAD, renforcera les capacités des acteurs nationaux à divers niveaux à gérer le développement rural et mettre en œuvre les projets d’une manière plus intégrée, durable et résiliente au changement et aux risques climatiques pour le bénéfice des populations nigériennes.

Pour rappel, le projet d’AT-MEDD sera exécuté pendant une période de 28 mois pour un budget global de 1,269 millions d’Euros. Ses zones d’intervention sont les régions de Dosso et Zinder avec des implications au niveau national. 


Lectures complémentaires: