Que faut-il pour répondre au changement climatique en Afrique de l'Ouest?

Egalement disponible en English
Les agriculteurs en Afrique de l'Ouest ont besoin de leaders pour relever le défi de la lutte contre les changements climatiques dans la région. Photo: A. Jarvis (CIAT)
(afficher l'original)

Récemment, un atelier regroupant des participants venus de toute l'Afrique de l'Ouest a eu lieu. Ensemble, les participants ont planifié pour l'avenir de l'agriculture dans la région et formulé des recommandations prioritaires.

Il ya un besoin préssant de commencer à soutenir les activités d'adaptation à base communautaire. Cela a été discuté lors d'une atelier d'apprentissage organisé à Cotonou, au Bénin en début Septembre de cette année. Les participants venus de 12 pays ouest-africains se sont réunis pour discuter de la nécessité urgente d'accroître la capacité et les ressources pour répondre au climat incertain et changeant dans la région.
 
Plus de 70 participants se sont réunis pour se joindre à l'atelier d' apprentissage . Les participant sont issus des ONG , de la recherche et des organismes gouvernementaux. Chacun a partagé son travail et tous ont réfléchi sur les facteurs de réussite et les contraintes pratiques et politiques dans différents contextes communautaires actuelles. Cela a conduit à la production de principales recommandations prioritaires.
 
Pour répondre efficacement à l'augmentation des températures, des sécheresses, diminution des pluies et les inondations en Afrique de l'Ouest, des efforts accrus sont nécessaires pour assurer:
 
  • La mise en œuvre d’approches sensibles au genre et inclusives 
  • La mise en place de systèmes pertinents d’information et de communication climatiques  et accessibles aux plus vulnérables
  • Une capacité d’adaptation accrue des plus vulnérables, reconnaissant la contribution des femmes et des jeunes
  • Un appui à la planification de l’adaptation et à la prise de décision au niveau communautaire, intégrées au processus local de planification du développement, de la réduction des risques de désastres et de l’alerte précoce
  • Assurer des mécanismes améliorés de suivi-évaluation, documentation et d’accès aux financements flexibles nécessaires à la mise en œuvre des actions prioritaires (ci-dessus), en même temps que des relations plus fortes et des plateformes d’échanges sont établies entre les acteurs du développement, les chercheurs et les décideurs en Afrique de l’Ouest.

En savoir plus sur Afrique de l'Ouest: Un nouveau rapport révèle comment le changement climatique va frapper la région

Un communiqué et un rapport détaillés sur la conférence seront produits et publiés dans les semaines à venir.

Organisateurs: Programme d’Apprentissage sur l’Adaptation en Afrique (ALP) de CARE International; Programme Changement Climatique, Agriculture et Sécurité Alimentaire Afrique de l'Ouest et l'ONG ENDA Energie, Environnement et Développement.

Les participants venaient de: Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Mali, Niger, Nigeria, Sierra Leone, Senegal, Tchad, Togoen Afrique de l’Ouest, et du Kenya et de Grande Bretagne.