Quel est l'état de l’Agriculture Intelligente face au Climat en Afrique de l’Ouest ?

Egalement disponible en English
Naalubaar, un agriculteur à Lawra, au Ghana, a profité des avantages de variétés précoces d'arachide
(afficher l'original)
sep 10, 2015

par

Sekou Toure, Mathieu Ouedraogo, Maimouna Fane (CCAFS West Africa)

Étiquettes

Des chercheurs décrivent l'état actuel de l'agriculture intelligente face au climat en Afrique de l'Ouest.

En Afrique de l’Ouest, l’agriculture joue un  rôle primordial dans le développement économique des pays. En  assurant   directement  de l’emploi et des revenus à  environ 70% de la population, l’agriculture constitue le moteur des économies des pays de l’Afrique de l’Ouest. Elle est également le pilier de la sécurité alimentaire des ménages aussi bien ruraux qu’urbains de la région..

Les changements et la variabilité climatiques constituent donc une menace non seulement pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest mais aussi pour les agriculteurs de la région qui verront leurs productions considérablement baisser du fait de la hausse des températures, de la variabilité des précipitations et de l’accroissement de la fréquence des événements extrêmes.

Promouvoir une agriculture moderne et durable fondée sur des exploitations familiales efficaces et efficientes, favoriser la création d’entreprises agricoles grâce à la participation du secteur privé, telles sont aujourd’hui les ambitions de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

C’est dans ce cadre qu’après l’identification des besoins des pays membres, la CEDEAO souhaiterait intégrer un nouveau type d’instruments de politiques publiques dans le Plan régional d’investissement agricole (PRIA) : les instruments d’adaptation de l’agriculture ouest-africaine aux changements climatiques en vue de créer une Agriculture Intelligente face au Climat (AIC) qui met l’accent sur l’adaptation, l’atténuation et les objectifs communs de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

En sa qualité d’acteur majeur de l’Agriculture Intelligente face au Climat, le programme de recherche du CGIAR sur le Changement Climatique, l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (CCAFS) ayant développé une série d’approches, d’outils, de technologies et de pratiques testés et validés dans les Villages Intelligents face au Climat (VIC), veut apporter sa contribution.

Le CCAFS a donc initié un document intitulé : «Paysage scientifique, politique et financier de l’Agriculture Intelligente face au Climat en Afrique de l’Ouest ».

Sous la coordination du CCAFS, les experts du CGIAR ainsi que d’autres collègues de la CEDEAO, du Hub Rural, du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF/WECARD) et de l’Université d’Ibadan ont travaillé sur le document.

Ce livre de synthèse documente et analyse les caractéristiques spécifiques du paysage scientifique, institutionnel, stratégique et de financement de l’Agriculture Intélligente face au Climat en Afrique del’Ouest. Il couvre cinq principaux secteurs agricoles : la production végétale, la production animale, la pêche, la foresterie/agroforesterie et les ressources en eau.

Il contient des informations pertinentes pouvant orienter l’élaboration et la mise en place du cadre de la CEDEAO pour les interventions, le financement, le suivi et l’évaluation de l’Agriculture Intelligente face au climat.

Chaque secteur, en plus de mettre l’accent sur la situation actuelle, les projections climatiques et les impacts socio-environnementaux, les obstacles et les prochaines étapes, donne des messages clés et des recommandations pouvant être traduits en actes par la CEDEAO.

Principaux messages et recommandation du document

Secteur de la production agricole : L’augmentation de la matière organique du sol (SOM) qui accroitra la capacité d’échange cationique (CEC) des sols, augmentera la rétention des nutriments et de l’eau. Cela permettra également de séquestrer le carbone et de réduire l’émission des gaz à effet de serre.

Secteur de la production animale: Le cadre régional de l’adaptation de l’agriculture en Afrique de l’Ouest aux changements climatiques et la dynamique politique, économique et sociale de la région sont liés.

Secteur de la pêche: La recherche pour l’AIC doit être fondée sur l’approche IAR4D en créant une solide plateforme d’innovations afin d’assurer la durabilité.

Secteur des ressources en eau: Renforcer la capacité de stockage de l’eau depuis le bassin jusqu’aux niveaux du bassin hydrographique et de l’exploitation agricole et améliorer la gestion des infrastructures de stockage et de distribution d’eau existantes.

Secteur de la forestrie et de l'agroforestrie: Poursuivre les efforts d’intégration économique, en particulier l’adoption d’une monnaie commune et l’harmonisation de nombreuses politiques commerciales des Etats membres afin de promouvoir le commerce des produits de l’agroforesterie et arboricoles dans la région.

Téléchargez le Document de Travail sur le  Paysage scientifique, politique et financier de l’Agriculture Intelligente face au Climat en Afrique de l’Ouest