Un nouveau projet analyse les corrélations entre le climat et la science, les politiques et les pratiques de l’élevage

Egalement disponible en English
Photo: UNICEF
(afficher l'original)
mar 12, 2015

par

Cecilia Schubert, Communications Officer (CCAFS Flagship 4)

Étiquettes

L’élaboration et la mise en œuvre des politiques sont loin d’être un processus logique étape par étape. Sous l’influence de nombreux facteurs, un nouveau projet vise à mieux comprendre la dynamique qui sous-tend les processus d’élaboration de politiques relatives au climat.

De quel type de science du climat les décideurs ont-ils besoin pour élaborer des politiques de systèmes alimentaires résilients ? Et dans quelle mesure les agronomes prennent-ils en compte les besoins des décideurs dans leurs travaux de recherche ? A l’heure actuelle, peu d’analyse sur la puissante dynamique qui lie la science et l’élaboration des politiques a été entreprise, ce qui limite notre compréhension du rôle que la science joue dans l’élaboration des politiques et vice versa.

Afin de combler ce déficit de connaissances, un projet de recherche du GCRAI s’est aventuré dans ce nouveau domaine d’enquête, étudiant les corrélations entre la climatologie, les politiques et les pratiques.

Piloté par l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI), le projet triennal, intitulé "Analyse de l’interface entre la science, les politiques et les pratiques en matière d’adaptation aux changements climatiques en Afrique de l’Est et de l’Ouest" (PDF), vise à étudier et à mieux comprendre ce qui influence l’élaboration et la mise en œuvre des politiques et le rôle que joue la science, voire les chercheurs eux-mêmes, dans les processus d’élaboration des politiques au niveau national.

Le projet, qui fait partie du Programme de recherche phare du GCRAI sur les changements climatiques, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) relatif aux "Politiques et institutions au service de systèmes alimentaires résilients au climat", utilisera des études de cas concernant de véritables processus d’élaboration de politiques sur les systèmes pastoraux et agropastoraux au Sénégal et en Ethiopie.

Photo : Le projet étudiera les processus d’élaboration de politiques en Ethiopie et au Sénégal concernant les systèmes pastoraux et agropastoraux. Photo : UNICEF

Une analyse des processus d’élaboration de politiques et de gouvernance

Le projet aborde les interactions entre science et politique en tant qu’échange à double sens. D’une part, il étudie la mesure dans laquelle les chercheurs, qui se sont intégrés dans les processus d’élaboration de politiques écoutent, comprennent et reçoivent la rétroaction des décideurs et intègrent les besoins de ceux-ci dans le processus en cours.

Par ailleurs, la recherche étudie la manière dont la science est utilisée et intégrée dans l’élaboration et la formulation des politiques au niveau national, ainsi que la manière dont les informations relatives aux impacts des politiques sur les moyens d’existence influent sur l’avancement des politiques. L’approche prend en compte les différents niveaux politiques, depuis les communautés agropastorales rurales jusqu’aux négociations internationales sur le climat, en passant par les décideurs et les chercheurs au niveau national.

Afin de mieux comprendre le lien entre science et politique, le projet étudiera les activités et projets de collaboration entre les milieux scientifiques et politiques en temps réel.

Selon Todd Crane, co-directeur du projet : "En utilisant des plateformes réelles de réunion au niveau national, nous serons en mesure d’étudier la véritable dynamique des chercheurs, des décideurs et d’autres parties prenantes quand ils se regroupent et influencent et orientent mutuellement l’élaboration et la mise en œuvre des politiques."

Un domaine d’étude sera la plateforme chercheurs-décideurs au niveau national sur les changements climatiques, l’agriculture et la sécurité alimentaire au Sénégal, créée par l’équipe du CCAFS pour l’Afrique de l’Ouest en 2012. La plateforme prévoit des réunions régulières avec une douzaine de parties prenantes des Ministères de la pêche et de l’agriculture, des institutions de recherche, des organisations paysannes et des organisations de la société civile.

En Ethiopie, les études seront effectuées sur les nouvelles interactions entre chercheurs et décideurs là où ils coopèrent de manière intéressante, notamment pour l’élaboration du Plan directeur de l’élevage.

VIDEO:

Pourquoi ceci est-il important ?

Selon Lance Robinson, co-directeur du projet : "Nous, la communauté scientifique, ne faisons pas souvent tous ce qui est en notre pouvoir pour rapprocher la science des décideurs afin de veiller à ce que les politiques relatives aux changements climatiques soient éclairées par la science la meilleure et la plus pertinente qui soit."

Lance poursuit en déclarant : "Un autre problème tient au fait que les politiques sont élaborées séparément les unes des autres et reposent sur des sources de savoir et des domaines scientifiques différents. Par ailleurs, en règle générale, leur conception ne tient guère compte des populations qu’elles affectent, par exemple les agriculteurs et les éleveurs, qui pourraient en fait aider à éclairer et améliorer le processus d’élaboration des politiques."

Par conséquent, le projet vise à donner des idées sur les réalités complexes que crée l’interface science-politiques-pratiques. Une meilleure compréhension de la manière dont les politiques sont élaborées et du rôle que joue la climatologie, aidera les organismes donateurs, les organisations internationales et non gouvernementales nationales et la communauté scientifique à mieux comprendre la manière dont ces processus politique-développement concernant les changements climatiques fonctionnent.

En définitive, ceci appuiera mieux et de manière plus stratégique la collaboration avec les décideurs et renforcera l’élaboration des politiques climatiques, ce qui, nous l’espérons, rendra les politiques plus pertinentes, équitables et durables.

Want to learn more, or get involved, contact Project Leaders: Lance Robinson (l.robinson[at]cgiar.org) and Todd Crane (t.crane[at]cgiar.org).


Related Reading:

- Project Brochure: Strategies for effective linkage of science, policy and practice for climate change adaptation (PDF)