Burkina Faso

Egalement disponible en English

Burkina Faso

Le Burkina Faso est un pays enclavé d'Afrique de l'Ouest couvrant environ 274 000 km2. L'économie du pays est fortement tributaire de l'agriculture, qui représente près d'un tiers du produit intérieur brut (PIB). La majorité de la population vit dans les zones rurales où ils pratiquent l'agriculture de subsistance en utilisant des techniques agricoles rudimentaires.

Les principales cultures de rente sont le coton, l'arachide, le niébé et le sésame. Cependant, la production agricole est plus diversifiée dans la zone soudanienne au sud-ouest, avec une variété de racines et tubercules (ignames, patates douces, et taro), de fruits (mangues, les bananes et les agrumes), les noix de cajou et la canne à sucre sont également produites.

Le climat de ce pays du Sahel se caractérise par une grande variabilité des précipitations, ce qui rend la vie difficile à la majorité des agriculteurs, car il y a un difficile accès à l'irrigation. Aggravant ce problème, le changement climatique conduit à des températures plus élevées, une augmentation de la fréquence et l'ampleur des phénomènes météorologiques extrêmes et une baisse des précipitations en général. Les secteurs les plus vulnérables aux changements climatiques sont l'eau, l'agriculture et les forêts.

En l’absence d’une bonne gestion, le changement climatique pourrait avoir une grave incidence contre ; à la fois ; la sécurité alimentaire et l'économie nationale. C’est dans ce contexte que le gouvernement du Burkina Faso a lancé une série d'actions, y compris les plans nationaux d'adaptation aux changements climatiques.

Les initiatives clés au Burkina Faso

CCAFS a lancé plusieurs projets au Burkina Faso pour promouvoir la sécurité alimentaire dans un climat changeant. Ces projets comprennent la mise en place d'un Village Climato-Intelligent à Tougou dans la région de Yatenga. A Tougou, les agriculteurs, les chercheurs et les partenaires locaux testent des portefeuilles de technologies et pratiques intelligentes face au climat. Lire la suite : Le développement de modèles de village climato-intelligent en Afrique de l'Ouest.

Une autre activité clé a été la création de la plate-forme de dialogue national science-politique : Un réseau d'acteurs nationaux, y compris les chercheurs et les décideurs politiques, qui échangent régulièrement sur les quetsions liées à l'adaptation aux changements climatiques.

Le Burkina Faso est également membre de lAlliance pour lAgriculture Intelligente face au Climat lancée en Juin 2015, au Mali. Cette alliance, en partenariat avec la Communauté Économique des États d'Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et CCAFS, vise à accroître la productivité agricole et les revenus de manière durable et équitable, afin d'améliorer l'adaptation et la résilience à la variabilité et aux changements climatiques, de contrôler et de réduire les émissions de gaz à effet de serre chaque fois que possible et approprié, à un niveau régional.