Ghana

Le Ghana couvre 238,539 km2. Dans le sud, le pays est couvert par les forêts tropicales, mais dans le nord, la proximité du  Sahara rend la terre à la fois plus chaude et plus sèche.

Au Ghana, ainsi que dans la plupart de l’Afrique subsaharienne et dans de nombreux pays en développement dans le monde entier, l'agriculture demeure le secteur le plus important de l'économie nationale. Pour les pays comme le Ghana, où 70% de la population vit des revenus générés par l'agriculture, le changement climatique est une grande préoccupation. En plus d'être une pierre angulaire de l'économie nationale, le secteur agricole est extrêmement important pour la sécurité alimentaire nationale.

Actuellement, l'agriculture ghanéenne est pluviale, puisque seulement 4% de son potentiel d'irrigation étant développé (Ghana, MOFA 2009). Il est prévu une diminution des précipitations et ce fait exercera une pression sur le secteur agricole. De plus, les phénomènes météorologiques extrêmes augmenteront en fréquence et auront des conséquences graves pour l'agriculture, la foresterie et la sécurité alimentaire, qui tous auront un impact sur les revenus individuels et l'économie nationale.

En réponse à cela, le gouvernement du Ghana a déjà adopté des décisions importantes visant à aider le pays à s'adapter aux changements climatiques et à gérer les risques qu'ils apporteront. Celles-ci comprennent une série de lois adoptées par l'Assemblée Nationale et de vastes programmes d'adaptation au changement climatique lancés par le gouvernement et les ONG.

Les initiatives clés au Ghana

Village climato-intelligent : En Afrique de l'Ouest, CCAFS travaille avec plusieurs partenaires pour développer des Villages Climato-Intelligents. Un Village Climato-Intelligent est un site où les agriculteurs travaillent avec des chercheurs et d'autres partenaires locaux pour tester un portefeuille de technologies et pratiques intelligentes face au climat. Les projets sont mis en œuvre de manière intégrée afin de réaliser les avantages triples de l'agriculture intelligente face au climat: la productivité, d'adaptation et d'atténuation.

Au Ghana, le village climato-intelligent est situé à Lawra, dans la région de Lawra Jiripa. Lire la suite : Le développement de modèles de village climato-intelligent en Afrique de l'Ouest.

Les plates-formes de dialogue national science-politique: Au Ghana, CCAFS contribue au développement d'une plate-forme de dialogue national science-politique: un réseau d'acteurs nationaux, y compris les chercheurs et les décideurs politiques, qui échangent régulièrement des questions sur l'adaptation aux changements climatiques. Lire la suite : Plan d’action national d’Agriculture Intelligente face au Climat et de la Sécurité Alimentaire au Ghana (2016-2020)

L'Alliance pour lAgriculture Intelligente face au Climat : Le Ghana est un membre de lAlliance pour lAgriculture Intelligente face au Climat lancée en Juin 2015, au Mali. Cette alliance, en partenariat avec la Communauté Économique des États d'Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et CCAFS, vise à accroître la productivité agricole et les revenus de manière durable et équitable, afin d'améliorer l'adaptation et la résilience à la variabilité et aux changements climatiques, de contrôler et de réduire les émissions de gaz à effet de serre chaque fois que possible et approprié, à un niveau régional.