Les Scenariis du Futur appliques a la conception des politiques et de la recherche au Burkina Faso

Egalement disponible en English
Le Burkina Faso développe actuellement son nouveau Programme National du Secteur Rural et s’appuie sur la méthode de planification axés sur les scenarii et développé par le CGIAR et le CCAFS. Photo: P. Tosco (Oxfam)
(afficher l'original)
juil 28, 2015

par

Joost Vervoort and Michael Balinga (CCAFS and CIFOR)

Les programmes de recherche du CGIAR unissent leurs forces avec le Burkina Faso pour soutenir le développement d'un programme national du secteur rural à travers une approche de planification des politiques, guidée par des scénarii.

Trouver le moyen de concilier des objectifs de recherche, de développement et de politiques est essentiel, d'autant plus que les pays à travers le monde font face à des défis sans précédent comme l'insécurité alimentaire, les pressions croissantes sur l'environnement et les ressources naturelles, ainsi que l'incertitude liée aux changements climatiques.

Une question clé de nos jours est donc de savoir: comment les activités de recherche en agriculture à travers le CGIAR pourraient mieux soutenir les objectifs de la politique nationale? Travaillant directement avec les acteurs nationales est une étape clé pour s’assurer que la recherche correspond à l’objectif de développement de politiques.

Lors d’un atelier à Ouagadougou, au Burkina Faso, tenu à la mi-Juillet 2015, des chercheurs du CGIAR, des planificateurs gouvernementaux, des représentants du secteur privé et d'autres experts nationaux se sont réunis pour aborder cette question. L'objectif: le développement du nouveau Plan national du secteur rural (PNSR) du Burkina Faso et l'identification de stratégies de recherche pour soutenir ce plan. L'outil: La planification des politiques, inspirées des scénarii.

L'activité est un effort conjoint du gouvernement du Burkina Faso, à travers le Secrétariat Permanent de la Coordination des Politiques Sectorielles Agricoles (SP-CPSA), et les programmes de recherche du CGIAR sur les Changements Climatiques, Agriculture et Sécurité Alimentaire (CCAFS); Arbres, Forêts et Agroforesterie (FTA), de l'eau, des terres et des écosystèmes (WLE) et les Systèmes des Zones Arides.

Une feuille de route a été définie pour le processus d’élaboration  d’un nouveau Programme National du Secteur Rural, phase 2, couvrant la période 2016-2020. Les participants organisés en groupes sur des thématiques spécifiques l’ont examiné de manière critique, élargie, modifié et mis à jour dans une première série de révisions.

Des premières idées en termes d'objectifs d’accompagnement de la recherche du CGIAR ont également été formulées le premier jour de l'atelier. Ensuite, les scénarios élaborés pour la région Afrique de l'Ouest CEDEAO ont été adaptés pour permettre la définition de nouveaux scénarios spécifiques au Burkina Faso et son programme national. Cette session a été facilite par le CCAFS qui l’a organisée autour de quatre groupes de travail, chacun se focalisant sur un scénario différent.


Les participants à l’atelier se préparant à travailler sur le Plan national du Secteur Rural du Burkina Faso en utilisant la méthodologie des scénarii. Photo: Kabore Herve

La deuxième journée a commencé par une réflexion sur les informations quantitatives des scénarios y compris la croissance économique, les rendements agricoles, l'utilisation des terres et d'autres facteurs, simulée par le modèle GLOBIOM de l'Institut international pour l'analyse des systèmes appliqués (IIASA) et le modèle IMPACT de l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI).

Tout en développant les scénarii pour le Burkina Faso dans le contexte de la CEDEAO, les participants ont été invités à réfléchir sur la compatibilité entre les idées provenant des modèles et leurs propres idées sur les scénarios. Fait intéressant, les numéros et les récits concordaient, avec les scénarios fournissant par là un contexte local pour l'interprétation des résultats du modèle.

Une fois ces scénarios créés, chaque groupe de scénario a examiné la nouvelle version du programme national et les thématiques de recherche y associés pour le CGIAR, thème par thème, fournissant des recommandations qui permettraient de rendre plus réaliste ce plan, dans le contexte de leur scénario. À la fin de la deuxième journée, les groupes thématiques se sont réunis de nouveau pour faire un premier tour de d’échanges sur les informations recueillies sur leur thème à partir de l’analyse selon les quatre scénarii.

Les questions d'orientation ont tenté d'identifier des recommandations communes issues de tous les scénarios, donc indicatives des principaux défis.

Elaboration de scenarii pour le Burkina Faso en tennant compte d’un certain nombre de facteurs socio-économiques climatiques. Photo: Hervé Kaboré

Après l'atelier principal, un groupe restreint, comprenant l'équipe du Secrétariat permanent en charge de l'élaboration du programme national, et un certain nombre de personnes-ressources et des experts sur le sujet se sont réunis de nouveau avec les chercheurs du CGIAR pour discuter des prochaines étapes de planification.

Le Secrétariat a indiqué qu'ils étaient très heureux avec les résultats et prévoyait de les prendre en considération dans le processus de rédaction du programme. En effet, immédiatement après la deuxième journée, ils avaient déjà discuté de quelques nouvelles questions clés qui ont émergé de l'atelier avec leurs collègues dans les ministères concernés.

D'autres participants ont exprimés leur reconnaissance d’avoir été impliqués à l'exercice:

Au nom du secteur privé, je suis heureux d'être invité à un tel atelier, et j’apprécie l'approche de la révision déclinée à partir d'un plan régional, mais surtout, l'intégration du secteur privé rural, dit Simone Zoundi de la Fédération Nationale des Industries de l'Agro-Alimentaire du Burkina Faso.

Au début de cet exercice, nous n’étions pas certains où nous allions [..] Maintenant, il y a un sentiment de satisfaction et de gratitude, a déclaré Joachim Ouedraogo, le chef du département Prospectives et Politiques du Secteur Rural, au Secrétariat Permanent de La Coordination des Politiques en charge du développement du PNSR.

Cet atelier marque le début d'un processus de travail collaboratif entre les programmes du CGIAR et le gouvernement du Burkina Faso dans le but d’aligner les objectifs des politiques sectorielles et de la recherche rendus plus robuste grâce à leur confrontation avec les divers futurs possibles auxquels pourrait être confronté le Burkina Faso.


Apprendre Plus

- CCAFS Scenarios work
- Testing climate and agriculture policy against future scenarios