Download Now! Actions to Transform Food Systems under Climate Change

Une banque fourragère multi-espèces comme option intelligente face au climat pour l’amélioration de la nutrition du bétail dans le nord du Ghana

Egalement disponible en English

Description de projet

Ce projet est mis en œuvre dans l’optique d'améliorer la disponibilité fourragère et la qualité nutritionnelle des ruminants pendant les périodes sèches dans les villages climato-intelligents du Ghana.

Le développement d'une banque fourragère multispécifique qui concentre les espèces avec des herbes, des herbes et des légumineuses fourragères à croissance rapide a été identifié comme une opportunité pour assurer une production et une disponibilité durables de fourrage toute l'année. Les banques de fourrage ont été diagnostiquées comme une approche innovante pour améliorer la nutrition du bétail pendant les saisons sèches et la période de pénurie de fourrage.

Activités

  • Établir une banque de fourrage multi-espèces avec les agriculteurs pour démontrer l'efficacité de la production animale intelligente face au climat
  • Évaluer la productivité saisonnière du fourrage pour accentuer les implications sur l'alimentation du bétail
  • Évaluer le stockage du carbone dans le sol sous l'influence de la banque fourragère
  • Évaluer les aspects économiques de la création d'une banque fourragère multiespèces

Résultats attendus

  • Une banque fourragère multispécifique est adoptée par les eleveurs comme une option viable pour une meilleure nutrition du bétail
  • Les capacités des agriculteurs dans la création et la gestion de banques fourragères est renforcée
  • Productivité saisonnière de la biomasse fourragère au CSV est reconnue pour la prise de décision sur les meilleures options d'amélioration des aliments pour animaux
  • L'importance économique de la banque fourragère est déterminée à éclairer les besoins d'investissement locaux

Partenaires

Le projet est dirigé par le CCAFS en collaboration avec l'Institut international de recherche sur les cultures des régions tropicales semi-arides (ICRISAT) et le Conseil de la recherche scientifique et industrielle - Institut de Recherche Animale du Ghana (CSIR-ARI) 

Pour plus d'informations

Pour plus d'informations, veuillez contacter: Robert B. Zougmoré (r.zougmore@cgiar.org) et Franklin Avornyo (favornyo@yahoo.com)