L’impact des services d’information climatique au Sénégal

La prévision des précipitations saisonnières peut aider les agriculteurs à s’adapter au changement climatique et à améliorer leur résilience face aux chocs climatiques. Le programme de recherche du CGIAR sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS) en collaboration avec l’Agence nationale de la météorologie du Sénégal (ANACIM) ont mis en place des services d’information climatique pertinents pour les agriculteurs à large échelle. Les agriculteurs ont été impliqués dans chaque étape du processus, en aidant les météorologues et autres spécialistes à collecter et communiquer l’information climatique (IC). Cette étude examine la façon dont de nombreux agriculteurs ont accès à l’information climatique au Sénégal ainsi que l’impact de l’information sur les pratiques des agriculteurs. English version: https://cgspace.cgiar.org/bitstream/handle/10568/68144/CCAFS_Senegal_Cli...
Case study

Published on

2015-09-29

Author(s)

  • CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security

Regions

Citation

CCAFS. 2015. L’impact des services d’information climatique au Sénégal. CCAFS Étude de Résultats no 3. Copenhague: Programme de recherche du CGIAR sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS).

Series/Report No.

Outcome Case;