Publications

Mise en place de la plateforme d’innovation des chaînes de valeur agricoles climato-intelligentes dans la region de Ségou au Mali

Publiés
 
by

Le secteur agricole dans les pays sous-développés fait face à l’une des questions préoccupantes qu’est l’accès aux innovations agricoles développées (Ouidoh et al., 2018). Divers défis tels que l'amélioration de la gestion des ressources naturelles, l’aménagement du territoire pour le développement des filières et des chaînes de valeur agricole entravent le développement du secteur. Mais un grand nombre de contraintes institutionnelles ont également limité l’adoption massive par les petits producteurs, des technologies et pratiques socio-économiques bénéfiques (Sterk et al., 2013 ; Jiggins et al., 2016). Les différents défis exigent alors un environnement institutionnel (politiques, marchés, institutions) favorable à la production de connaissance et d’innovations adaptées et accessible aux différents acteurs des chaînes de valeur et mis en application, de façon économique et sociale. Ceci doit impliquer plusieurs intervenants provenant des communautés, du gouvernement, des ONGs, la recherche et le secteur privé. Bien que cette approche puisse nécessiter plus de temps et une facilitation intensive, les résultats sont susceptibles d'être plus durables et de plus grande envergure.
En effet, de nouvelles approches basées sur le concept de systèmes d’innovations (SI) ont été récemment introduites en réponse à l’échec des approches de dissémination généralement développées par les Systèmes Nationaux de Recherche Agricoles (SNRA) (World Bank, 2006 ; Hounkonnou et al., 2012). Les approches développées par les SNRA regroupent l’approche linéaire de transfert de technologie (ToT) et les approches participatives basées sur le Farming-System Research telles que les Farmer Field Schools (FFS), Training and Visit (T&V), etc. Par ailleurs, les principales faiblesses de ces approchent résident en ce qu’elles visent principalement le producteur et son exploitation. Ces approches ne s’intéressent pas aux actions de promotion des chaînes de valeur, des marchés, des modes de consommation et des valeurs citoyennes qui créent un environnement propice à un changement global (Klerkx et al., 2012 ; Wigboldus et al., 2016).
Par ailleurs, les nouvelles approches prenant en compte tout un SI cherchent à corriger ces insuffisances organisationnelles et institutionnelles afin de créer un environnement favorable à l’adoption des innovations par les petits producteurs. Elles accordent plus d’attention aux interactions entre les acteurs et donc le co-apprentissage. A cet effet, les approches visant le développement de relations au sein des SI, notamment par la facilitation de plateformes d’innovations (PI) sont perçues aujourd’hui comme les approches les plus adéquates de développement et de promotion des innovations agricoles (Ouidoh et al., 2018).
La plateforme d’innovation est un outil qui permet d’identifier les acteurs de la chaîne de valeur, d’examiner les goulets d’étranglement et les maillons faibles de la chaîne de valeur, de créer et de renforcer les partenariats et l’apprentissage collaboratif entre les acteurs (publics et privés) et d’examiner les opportunités commerciales et les nouveaux produits permettant d’améliorer les résultats du marché, la sécurité alimentaire et la gestion des ressources naturelles (AfricaRice; 2020).
A l’instar des pays de l’Afrique de l’Ouest, l’agriculture malienne est confrontée aux conséquences néfastes de la variabilité et du changement climatiques qui compromettent les efforts de développement économique et social du pays. Cependant, il existe des potentialités de développement du secteur agricole à saisir dans un contexte de changement climatique à travers le développement d’une agriculture intelligente face au climat (AIC).
Le CCAFS Afrique de l’Ouest met en œuvre un projet de « développement de chaînes de valeur et paysage climato-intelligents pour accroitre la résilience des moyens de subsistance en Afrique de l’Ouest ». Le projet s’articule autour de plusieurs activités dont (i) l'analyse des chaînes de valeur afin d'identifier les risques climatiques et autres contraintes auxquelles font face les chaînes de valeur et qui pourraient être résolues par des options climato-intelligentes et, (ii) l'intégration d'options agricoles climato-intelligent fondées sur des évidences dans les chaînes de valeur sélectionnées par le biais des plateformes d'innovation multipartites.
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, il est prévu la création d’une plateforme multi-acteur au Mali pour supporter l’intégration des options d’AIC dans des chaînes de valeur (CV) agricoles prioritaires. Lors de l’atelier de développement du profil de risque climatique de Ségou en novembre 2020, cinq CVs (riz, niébé, ovins/caprins, cultures maraichères, mil) ont été retenues pour le développement de CV agricoles climato-intelligentes.
À travers les PI, les « problèmes » et les opportunités sont identifiés. L’approche multi-acteurs permet aux PI de travailler à tous les niveaux des chaînes de valeur agricoles retenues ; problèmes organisationnels et institutionnels (dispositions contractuelles, règles de contrôle de la qualité), problèmes relatifs aux pratiques et technologies AIC (par exemple, quelle variété convient le mieux à l’environnement local ? Comment pouvons-nous rendre plus efficace l'étuvage et l’usinage du riz par exemple ?) et les problèmes liés à l'action collective, à l'apprentissage, au partage des connaissances et les processus de formulation des politiques visant à améliorer la gouvernance des chaînes de valeur agricoles prioritaires pour la région de Ségou.

Citation

Houessionon P, Ouédraogo M, Samaké O, Dembélé S. 2021. Mise en place de la plateforme d’innovation des chaînes de valeur agricoles climato-intelligentes dans la région de Ségou au Mali. CCAFS Workshop Report. Wageningen, the Netherlands: CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS).